• Evènements • Compétitions • Règlement sportif

Règlement sportif
par Sandrine LE CORRE Présidente de la FKTAMAF

intro sandrine le corre

Résumé

Les compétitions de karaté traditionnel sont régis par des règles de compétition, qui doivent assurer la sécurité des athlètes, réduire l'erreur humaine (en ce qui concerne les juges) et développer ce que représente vraiment le karaté traditionnel aussi bien pour soi même que pour la société.

Les athlètes doivent comprendre que la compétition est d’abord une autre sorte d’entraînement, « auto contrôle » et « auto développement » en s’efforçant d’exécuter la meilleure technique possible tout en montrant toujours du respect envers les partenaires et les juges.

Ces règles de compétitions ont été écrite par l’ITKF en tenant compte de chaque catégorie d’ages et de chaque catégorie de compétitions.

A travers les compétitions de karaté traditionnel, il est donné à l’être humain d’améliorer ses capacités physiques et mentales.

Le karaté Traditionnel est la forme originelle, c’est l’art du BUDO (le corps et l’esprit sont unis). Ce n’est pas un sport de combat pied/poing mais un art martial.

Le karaté traditionnel est un art qui apprend aux enfants la non violence et la non agressivité. Le karaté traditionnel est éducatif et permet à l’enfant de se construire et de se faire un caractère avec le respect envers ses parents, ses amis et autrui.

Les catégories de compétitions « propre » au karaté traditionnel sont les suivantes :

EN BU homme/mixte

Combat arrangé entre deux athlètes d’un même club. Il peut être mixte (homme/femme) et homme (homme/homme). Les deux athlètes préparent ensembles leur combat qui devra durer une minute plus ou moins cinq secondes. Ils devront inclure des techniques imposées, toutes les techniques devront être bloquées, seul le TODOME WAZA (technique qui neutralise définitivement l’adversaire) ne sera pas bloqué mais contrôlé. Pour EN BU garçon, les deux athlètes peuvent alterner le rôle d’ attaquant et le rôle de défenseur, sachant que dans EN BU mixte l’homme joue le rôle d’attaquant et la femme joue le rôle de défenseur, Seul la femme peut exécuter le TODOME WAZA.
Cette catégorie de compétition est ouverte pour toutes les catégories d’age (de CANARIS à SENIORS). Pour les équipes CANARIS et CHAMPIONS (poussins, pupilles) la durée de EN BU est de 30 secondes à une minute.
Pour les enfants, c’est une compétition très intéressante et très enrichissante car elle développe l’imagination, le contrôle, le côté chorégraphique et « théâtral » de cette compétition, le travail a deux et la mémoire.
Pour les adolescents et les adultes nous retrouvons les même critères de mémoire, le travail à deux ….

FUKU GO homme et femme

Pour les catégories d’age CADETS, JUNIORS, JEUNESSES et SENIORS
C'est un combiné avec kumité ippon Shopo et de Ki-Tei (Forme Composée qui inclue plusieurs techniques appartenant aux différents styles de karaté). Exemple : des athlètes font KUMITE les gagnants de chaque combat exécutent KI TEI , puis les gagnants font KUMITE pour déterminer la première et deuxième place. La finale est toujours KUMITE Ippon Shopo. Cette catégorie de compétition permet à l’athlète de montrer ses capacités à être bon en technique par l’exécution de kiteï et à être bon en kumité (combat).
Pour les catégories BENJAMINS et MINIMES, la forme composée KI TEI reste mais le jiu ippon kumité est remplacé par une forme de combat arrangée et très codifié l’attaquant doit annoncer l’attaque et le défenseur est dans l’obligation de bloquer en reculant ( six attaques et six blocages sont imposés). La finale est toujours KI TEI. Cette catégorie de compétition permet aux pré adolescents de commencer à se familiariser aux épreuves de face à face par un combat codifié non traumatisant.

KATA individuel et par équipe homme et femme

Ces deux catégories de compétition sont ouvertes à toutes les catégories d’age de CANARIES à SENIORS.
Le kata individuel travail le déplacement dans l’espace, la mémoire et la stabilité émotionnelle. Le kata n’est pas une forme gestuelle mais un combat imaginaire contre plusieurs adversaires qui utilise des combinaisons de technique défensifs et offensifs. Durant l’exécution l’athlète doit montrer la puissance et l’efficacité du geste, aussi bien par le regard que par la contraction musculaire. L’athlète commence son kata sur une croix et doit à la fin du kata revenir sur la croix.
Le kata équipe
se compose de 3 athlètes. Il aide au travail de la synchronisation et de la collectivité. Le BUNKAI (application du kata) donne le côté réalité du kata. Ce qui travail l’imagination ( pour une technique qu’elle est l’application), la puissance et la force du kata. Les trois athlètes commencent leur kata sur une croix et reviennent sur la croix, l’athlète du centre annonce bunkaï, les deux athlètes deviennent les adversaires, quatre passages du kata doivent être démontré dont une attaque avec les deux adversaires en même temps. Pour les catégories CANARIES et CHAMPIONS deux passages du kata sont demandés .

KUMITE INDIVIDUEL homme et femme / KUMITE EQUIPE homme uniquement

Le kumité est un combat. Il n’y a pas de catégorie de poids, au karaté traditionnel ni la taille ni le poids de l’adversaire sont connues car le karaté traditionnel est basé sur le concept de « TODOME WAZA » celui-ci se définie comme une technique suffisante pour neutraliser son adversaire. Les principes d’auto défense requièrent une préparation défensive contre un adversaire quel que soit sa taille.
Le KUMITE individuel ne commence qu’à partir des catégories d’age CADETS, JUNIORS, JEUNESSES et SENIORS. LE KUMITE est interdit pour les catégories d’age CANARIS, POUSSINS, PUPILLES, BENJAMINS et MINIMES, le kumité est très traumatisant pour les enfants, toutes les protections du monde ne protègent pas les enfants d’un choc, ce choc peut être aussi bien celui du à un coup ( poing ou pied) l’enfant a mal et devient agressif, ou un choc psychologique et traumatisant. Le faite de mettre deux enfants de 6 ans sur un aire de combat en leur demandant de se battre pour gagner, apprend aux enfants à devenir agressifs et violents. Il faut avoir et atteindre une certaine maturité pour comprendre le mot « KUMITE ».
Le karaté traditionnel est un art qui apprend aux enfants la non violence et la non agressivité. Le karaté traditionnel est éducatif et permet à l’enfant de se construire,de se forger un caractère dont la première règle est le respect de ses parents, de ses amis et d’autrui.
Le KUMITE EQUIPE uniquement pour les hommes et pour les catégories d’age JUNIORS, JEUNESSES et SENIORS. IL n’y a pas de catégorie de poids.
Le Kumité individuel et équipe sont régis par des règles de compétition très stricte.

KO GO KUMITE hommes et femmes :

Ko go kumité est une nouvelle catégorie de compétition. Le KO GO KUMITE est pour les catégories d’age CADETS, JUNIORS, JEUNESSES et SENIORS. Cette forme de Kumité utilise plus l’art du BUDO ( mentale et esprit ne font qu’un) attaquer au bon moment. Deux adversaires faca à face l’un joue le rôle d’attaquant et l’autre de défenseur. L’attaquant a dix secondes pour attaquer, le défenseur doit bloquer et contre attaquer….


Le KARATE TRADITIONNEL est un art martial très riche. Il obéit à des règlements sportifs très stricte et très codifié qui mettent en valeur la protection de l’athlète et de l’individu. Ces règles ont été établies avec l’aide de médecin et de psychologue. Tout y est étudié, la position du corps par rapport à un coup de poing ou coup de pied ( pour éviter les accidents de luxation, arthroses en vieillissant..), la position du pied lors de l’exécution d’un mouvement….. Il n’y a pas d’age pour commencer le karaté traditionnel. Le karaté traditionnel n’est pas un sport de combat mais un art martial éducatif à tout age…

Sandrine LE CORRE
Présidente FKTAMAF

 

Copyright © 2011 FKTAMAF